Sauter la navigation

En bonne compagnie.

Il y a Charlie qui se perd un peu partout dans le monde (et même parfois ailleurs).
Il y a Charlie qui possède une Chocolaterie et exploite des Oompa Loompa.
Il y a Charlie qui s’entoure de filles et passe à la TV.
Il y a Charlie qui a marqué les 90’s avec Lulu.

Et il y a Charly.
Lui, il traîne sa bosse depuis un bon moment, en fait. Je l’ai découvert il y a trois ans avec un EP de cinq titres, plutôt pas mal, qui date de 2005. Déjà vintage. 

Depuis quelques mois, j’apprends à le découvrir en roi du DIY. En proposant aux gens de s’associer à son projet, il continue son bout de chemin de manière très intéressante et interactive à travers son site, bien fichu.

C’est d’ailleurs pour cela que je vous en parle. Il se trouve qu’il a scanné et mis en ligne certaines des lettres de refus reçues à l’époque où il démarchait les maisons de disques. Une démarche sincère qui en dit long. Cela permet de saisir combien il est difficile de lier contacts avec ses « monstres » mais aussi, de la fragilité des collaborations.

« Avant, je démarchais les maisons de disques … » 

Et si jamais le coeur, l’envie et la folie vous en dit, vous pouvez même prendre contact avec lui pour qu’il ramène sa musique dans votre salon lors d’un concert d’appartement. A tester !! (surtout pour celles et ceux qui n’ont jamais vécu la chose)

Charly-et-sa-drôle-de-dame-Folk-percussive-Google-Chrome

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :